Les 5 principaux pièges à éviter dans un pitch

Présenter son idée, son projet ou son entreprise de manière synthétique et impactante est devenu incontournable pour tout dialog-error-3entrepreneur. Que l’objectif soit de convaincre des investisseurs, de capter l’attention d’un futur partenaire ou fournisseur ou pour éveiller l’intérêt d’un prospect. C’est donc devenu un outil essentiel mais il faut néanmoins ne pas tomber dans des pièges assez récurrents en la matière.

 

1) L’énumération des prestations, produits, services

Le fait d’énumérer toutes vos activités, vos services ou produits ne fera pas pour autant qu’on s’en souviendra. On ne retient que peu de choses d’un discours même aussi court soit-il. Résumez l’étendue de vos activités et compétences sans rentrer dans le détail car vous n’avez pas le temps pour cela et ce n’est pas ce qu’on attend de vous. Ne soyez pas une plaquette parlante, déterminez et concentrez-vous sur une idée force dans votre message et développer là.

 

2) Le sprint 

Ce n’est pas parce que vous avez une ou deux minutes pour faire passer votre message qu’il faut être dans l’emballement et la rapidité du débit de votre parole, au contraire, parlez avec un temps à même de marquer et faire imprimer tout ce que vous dites à votre auditoire. Prenez le temps de faire passer votre message. Inutile donc de vouloir trop en mettre, là encore développer l’idée directrice de votre pitch.

 

3) Moi, Moi, Moi

N’oubliez pas que votre présentation est destinée aux autres avant tout, elle doit donc être tournée vers l’extérieur et démontrer votre expertise, vos compétences qui sont avant tout une solution à un problème.Si vous axez trop votre message sur vous, il paraîtra fermé, voir égocentré.  Prenez par exemple, le point de vue d’un client potentiel « quel est le bénéfice de faire appel à mon expertise ? ». Dans l’esprit, vous vous présentez pour répondre à un besoin et non pas pour parler de vous !

 

4) Jargons et abréviations

Visez la simplicité, le confort de compréhension pour votre auditeur. Le jargonnage n’a pour effet que d’éloigner et de mettre une distance avec votre interlocuteur, elle donne l’impression que vous ne vous adressez qu’aux spécialistes, d’être en circuit fermé. De la même façon, évitez les abréviations car leurs significations sont peut-être évidentes pour vous mais pas forcément pour le plus grand nombre.

 

5) Ne pas conclure

Ne pas avoir de fin dans un Pitch, c’est finir sans incitation à l’action, sans une demande spécifique ou plus globale alors que c’est la raison d’être de cet exercice. Poussez à l’action. De plus n’oubliez pas qu’on reste toujours sur la dernière impression.