Qu’est ce qu’un bon orateur ?

 

Comment définir un bon orateur ? Sur quel critère se basé pour identifier ce qu’est un bon orateur ? Voici une tentative de réponse sur 3 types de compétences: Savoir – Savoir être – Savoir faire

 

Savoir:

Sujet: Il maîtrise parfaitement le sujet exposé.

Message clair: Une idée force caractérise son message. Il peut y avoir d’autres thèmes sous-jacents mais le fil conducteur doit être clair et unique pour que le message soit perçu sans confusion.

Principe de communication: Il intègre la relation émetteur / récepteur et les dissonances qu’elle entraîne.

 

Savoir être:

Ouverture: Il a une attitude d’ouverture aux autres et de bienveillance. Il sait écouter, partager, construire.

Confiance en soi: Il a confiance et la communique mécaniquement autour de lui, elle lui permet de poser le cadre et de guider son public qui sera plus réceptif à son message.

Aisance corporelle: Il possède une bonne gestion de sa posture et de sa gestuelle. Le corps est un langage, il s’exprime, possède une signification propre et est interprété par l’auditoire. L’idée est de maîtriser son langage corporel et qu’il accompagne et appuie le propos.

 

Savoir Faire:

Capacité à communiquer: Il sait rentrer en relation avec son ou ses interlocuteurs dans différentes situations de communication

Bonne utilisation de la voix: Il est entendu sans effort par son auditoire. La voix est un vecteur qui doit permettre de toucher la personne la plus éloigné de l’orateur. Afin de ne pas se faire mal aux cordes vocales, il utilisera la respiration ventrale afin de porter la voix. Poser sa voix également est important, trouver sa note, afin de ne pas « dérailler ».

Capacité à théâtraliser: Il est acteur et metteur en scène de son intervention. Ne pas négliger le fait que la théâtralité est garante de prise en considération.

 

=> On peut ajouter une autre qualité qui est peut-être la plus importante et qui englobe toutes les autres. C’est la volonté de convaincre son auditoire qui doit guider la prise de parole sans quoi il est difficile d’être un bon orateur.